La crise Covid-19 signifie-t-elle la mort de l’espace de travail ouvert de bureau ?

L’open-space est né vers 1960 pour rendre plus égalitaire et créatif l’environnement de travail, et favoriser la collaboration spontanée entre collègues.

A côté d’indéniables qualités et de la rupture du système hiérarchique d’alors cloisonné et caractérisé par les portes closes des bureaux, il a aussi souvent été dévoyé de son but premier: densités élevées, uniformité des modules, cacophonie téléphonique, productivité en baisse, fréquence accrue des maladies. La crise Covid-19 lui portera-t-elle le coup de grâce ?

Le retour à un bureau espace clos est peu probable. Nous allons plutôt nous orienter vers une diversité d’espaces occupés successivement par le salarié dans la semaine : le télétravail, bien sûr, et 3 types d’espaces au bureau : des atmosphères de travail variées pour des tâches individuelles sans table dédiée (open-space, ambiance « café », voire un espace vert); des espaces vitrés et insonorisés pour une forte concentration seul ou à deux; et enfin des salles de réunion plus diversifiées, de l’alcôve pour 5 à 8 personnes au module classique fermé.

Dans tous les cas une nouvelle partition des espaces, déjà initiée chez Antonietti avec nos cloisons et murs rideaux intérieurs (photo).