Conservatoire sous la neige

Quand la neige s’invite entre le parpaing et le profilé… Nouvelles du Conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique de Montbéliard

Tout à la joie d’avoir été retenus pour le lot de menuiseries extérieures de cette réalisation emblématique, nous annoncions naguère une série LinkedIn en plusieurs épisodes sur l’avancement du chantier.

Et depuis, silence assourdissant, nous avons fait… profilé bas. Quelques images prises le 15 février parleront d’elles-mêmes, et seront familières aux usagers du « boulevard périphériques » de Montbéliard : le chantier sort juste de terre.

Au rang des explications : bien sûr la crise sanitaire, qui grippe les rouages les mieux rôdés et génère un surprenant phénomène presque géologique de « glissement des chantiers » ; aussi les intempéries, qui handicapent le déroulement des travaux en extérieur ; et les aléas inhérents à la conduite d’un chantier de cette ampleur. Rien de rédhibitoire, le conservatoire verra le jour, et nos menuiseries extérieures et murs-rideaux viendront s’ajuster sur les quatre étages de la structure en béton.

En attendant, les plans sont au chaud et attendent sagement leur heure : à la première sonnerie, nous serons prêts à poursuivre en fanfare l’œuvre entamé. Quoi de plus normal pour un conservatoire ?